Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie
 
Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
 


Dédicaces à Béatrice Berne
Béatrice Berne, clarinette Orchestre des Dômes Gilles Raynal, direction

POL 170 659

11
télécharger le bon de commande



 
 
Polymnie

PolymniePolymniePolymnie

 

Daniel Meier
ESPACE IRISE pour clarinette en la et clarinette basse (2000)
"A" Gorges d'ombres
"E" Lances de glaciers fiers
"I" Sang craché
"U" Paix des rides
"O" Silences traversés des mondes et des anges
"Omega"

Gilles Raynal
PEUPLADES pour clarinette en si (2004)

Jean-Marc Jouve
POEME de l'OMBRE pour clarinette en si et espace (2007)


Daniel Meier
THROW LIGHT ON pour clarinette en la et basse et orchestre (2003)




   
         
   

Cet enregistrement réunit trois compositeurs qui ont écrit pour la clarinettiste Béatrice Berne entre 2000 et 2007.
Daniel Meier lui a dédicacé deux œuvres : Espace irisé pour clarinette en la et clarinette basse et Throw Light On pour clarinette solo et orchestre.
Ce compositeur fut le professeur de Gilles Raynal et de Jean-Marc Jouve au conservatoire de Clermont-Ferrand. Chacune de ses personnalités a défendu des choix esthétiques bien distincts et utilise la clarinette soit dans tout son chant d’expression mélodique et incantatoire (D. Meier), soit dans un registre de sons fendus, « sauvages », et d’une construction sur un jeu de probabilités (G. Raynal) soit avec un climat poétique où l’infime pianissimo côtoie les effleurements de l’air, dans un univers sonore réverbérant où des sons résultants créent la polyphonie (J-M. Jouve).

Cet ensemble d’œuvres constitue un véritable travail en interaction avec l’interprète et l’écriture, le public et les compositeurs, la musique et la danse (les œuvres solos ont été chorégraphiées par Dominique Buttaud avec la Compagnie Danse Actuelle), la musique et la poésie (Espace Irisé a été déclamé par Martine Ramet dans le spectacle poétique Verticales de l’Ombre de la poétesse et metteure en scène Martine Chifflot-Comazzi).

Ce disque est un authentique hommage à Daniel Meier et à sa filiation, dans la continuité de sa formidable énergie créatrice positive. Il salue les qualités musicales et réceptives de la clarinettiste Béatrice Berne.

 

Daniel Meier

Né à Pau en 1934, Daniel Meier entre à l’École normale de musique de Paris où il étudie l’orgue avec Suzanne Chaisemartin, l’harmonie, le contrepoint et la fugue avec Andrée Vaurabourg, et la composition avec Henri Dutilleux et Maurice Ohana. Il obtient les licences de contrepoint et de fugue ainsi que le premier prix de composition.
Nommé directeur des activités musicales de la Maison de la Culture de Bourges, en 1968, il prend l’initiative d’une programmation qui fait appel aux plus grands artistes de cette époque tout en faisant une part importante à la musique contemporaine.

Parallèlement, il est un des premiers à développer un service d’animation musicale dans les milieux scolaires et ruraux. Particulièrement attaché à la musique vocale, il dirige de nombreux oratorios et crée un ensemble de musique de chambre vocale d’une quinzaine de musiciens devenu l’Ensemble vocal "Da Camera", qui, subventionné par le ministère, poursuit une activité importante en France et à l’étranger dans un répertoire allant du Moyen-Âge à nos jours. Il compte à son actif trois disques chez Arion, consacrés à la musique ancienne européenne, dont deux inédits. Le deuxième de ces disques a été couronné en 1982 par le Grand Prix International de l’Académie du disque lyrique.
En 1975, Daniel Meier quitte Bourges pour se consacrer plus intensément à la composition et se trouve invité à prendre en mains une classe d’harmonie, contrepoint, fugue, composition et analyse au CNR de Clermont-Ferrand. Il fonde en Auvergne une association de diffusion de la musique d’aujourd’hui par le truchement de laquelle il promeut au niveau de la création un travail de décentralisation qui attire dans cette région, à côté de jeunes compositeurs, des noms notoires de la création musicale d’aujourd’hui. Il noue également des collaborations étroites avec certains interprètes basés à Clermont-Ferrand, notamment le Quatuor Prima Vista.

Daniel Meier a reçu plusieurs commandes du Ministère des Affaires Culturelles, de Radio-France, et de différents festivals. Plusieurs de ses œuvres ont été créées par ailleurs dans différents festivals : Avignon, Ville-d’Avray, St-Germain-en-Laye, Festival estival de Paris, Bordeaux, Orléans, Vienne, (Autriche), Peterborow (Angleterre), Ludwigsburg (Allemagne), etc. Ses principales œuvres le font apparaître comme un musicien indépendant, adversaire de l’académisme sous toutes ses formes.
Il décéde en 2004.


ESPACE IRISE (2000) pour clarinette seule en la, puis clarinette basse

Espace Irisé pour clarinette seule (en la puis basse) est tout entière née du poème Voyelles d'Arthur RIMBAUD. En inégalable poète du mot, Rimbaud en fait un signe ou un objet qui ne fixe pas le sens, mais donne l'essor à de multiples images dont les couleurs sont suggérées par les "couleurs subjectives" des voyelles. Le compositeur a souhaité présenter clairement l’interaction entre les voyelles du poème et la musique qu’elle lui inspire dans les six pistes de ce disque.
Espace irisé est une commande de la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour le festival "Musiques démesurées" à Clermont-Ferrand.
Cette œuvre est dédiée à Béatrice BERNE, "remarquable musicienne dont le jeu multicolore et subtil révèle les couleurs de l'arc-en-ciel. " Daniel Meier

Cette pièce fut créée par Béatrice Berne le 8 juin 2000 à la Maison de la Culture salle Jean Cocteau dans la programmation Forcément Contemporain de la Comédie de Clermont-Ferrand.

 

THROW LIGHT ON (2003) Duo pour clarinette (la et basse) et orchestre symphonique

« Cette pièce n'est pas à proprement parler un concerto pour clarinette et orchestre symphonique. En effet la notion de dialogue, c'est à dire de va et vient est remplacée par celle de vecteur.
Les discours de la clarinette solo (en la) et de la clarinette basse jouées par la même interprète, suscitent des effets de timbres ou de multiphonies dans l'orchestre que, tour à tour, les pupitres reprennent à leur compte.
Le dialogue se transforme donc en une véritable irradiation jusque dans son caractère spatial et gestique. » Daniel Meier

Cette pièce fut enregistrée en live (plage 9) lors de sa création, le 14 juin 2003 à Cournon d’Auvergne par Béatrice Berne et l'Orchestre Symphonique des Dômes sous la direction de Gilles Raynal.

 

Gilles Raynal

Élève au Conservatoire National de Région de Clermont-Ferrand, il obtient une médaille d'or dans chaque discipline : Classe d'Écriture, Composition et Direction d'Orchestre. En 1981, il continue ses études à l'École Normale de Paris où il obtient un Premier Prix de Fugue dans la classe de Ginette Keller. Il travaille également la composition avec Max Deutsch et la Direction d'Orchestre avec Alexandre Myrat pendant une période de deux ans.

En 1986, il travaille avec Franco Donatoni, à l'Académie Internationale Supérieure de Musique de Milan où il écrit et dirige des œuvres du répertoire contemporain.

De 1987 à 1992, nommé professeur titulaire pour les classes d'écriture et de composition au conservatoire de Musique de Cournon d'Auvergne, il est également le Directeur artistique de La Semaine d'Art Contemporain et des Ateliers Concerts, ensemble musical essentiellement tourné vers la recherche et la création .

En 1992, l'Orchestre d'Auvergne donne en création Patience dans l'Azur, concerto pour violoncelle et Orchestre, en 1994, A Sacris, œuvre dédiée à Gordan Nikolitch, puis en février 2004, au Kennedy Center de Washington, Collection pour cordes sous la direction d'Arie van Beek. Cet orchestre assurera également la création de Metacristin pour cordes, percussions et dispositif électronique puis Passe Composé II qui viendra fêter les 25 ans de cette formation.
Répondant à des commandes régionales provenant de l'Orchestre d'Auvergne, de la Comédie ou encore du Conservatoire de Clermont-Ferrand, Gilles Raynal est également le Lauréat de plusieurs Prix Internationaux; son catalogue comporte aujourd'hui, une soixantaine d'oeuvres touchant aussi bien la musique de chambre que la musique symphonique.
L'ensemble de sa carrière est couronnée par le prix Mège qu'il reçoit en 2007 de l'académie des Sciences Belles-lettres et Arts à Clermont-ferrand.

PEUPLADES II pour clarinette seule en sib (2004)

Cette œuvre a été dédiée à Daniel Meier. Sa création, la même année, fut réalisée par Béatrice Berne en présence du compositeur et du dédicataire.
Son titre, Peuplades, est commun à toutes les œuvres solistes de Gilles Raynal, Peuplades I pour piano, Peuplades II pour violon. Selon le compositeur, cette pièce en trois anecdotes est un travail sur le timbre et une recherche de l'expessivité primitive.

 

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE DES DÔMES

L’orchestre a été créé en 1985 par Gilles RAYNAL, il se compose de musiciens de la région Auvergne majoritairement professionnels et il a donné à ce jour plus de trois cents concerts et trente créations.
L’orchestre est soutenu par la ville de Cournon d’Auvergne, Clermont Communauté, le Conseil général du Puy-de-Dôme, le Conseil Régional d’Auvergne et la DRAC.

Jean-Marc Jouve

Né à Clermont-Ferrand en 1950. Après une enfance placée sous la double influence de la poésie et de la musique et des études musicales assumées seul dans un premier temps, puis complétées au Conservatoire de Clermont-Ferrand et à l’Ecole Normale de Musique de Paris, Jean-Marc Jouve aura la chance de rencontrer et de fréquenter des personnalités engagées, aux
conseils et et aux encouragements déterminants : Daniel Meier, Alain Poirier, Betsy Jolas, Sofia Goubaïdoulina. Les enjeux poétiques de ses compositions font appel aussi bien aux ressources de la pensée sérielle (issue de Boulez), qu’à celles de l’exploration interne du son. Presque toujours, ses compositions sont déterminées par les notions de structure et d’énergie.

"POËME DE L'OMBRE (RHIZOME de L'ÂME), composé en 2007 est dédié à la clarinettiste Béatrice Berne. Cette pièce parle de création, du long processus quasi utérin, de contractions et de dilatations, métaphore de la lenteur obscure d’une gestation, le travail obstiné d’une volonté pour accéder à quelques traits de lumière, d’où le titre. C’est l’idée du magma, mais aussi celle du rhizome, proliférant, aux imprévisibles surgeons.
"Poème de l’ombre est écrit pour clarinette seule et dispositif spatial réverbérant, ce dernier conçu comme un partenaire à part entière, qui doit permettre de créer des couches sonores, des harmonies résultantes, des textures de résonance, et de faire émerger des notes axiales.
Pourtant, et ceci est primordial dans ma conception musicale en général, la matière première de cette musique est le souffle : celui de l’interprète, qui doit physiquement assumer toutes les énergies de la composition, mais aussi, le souffle comme symbole de l’origine de toute musique, une virginité première capable de fertiliser une création.
D’un point de vue technique, la pièce est entièrement écrite à partir d’un embryon sériel de sept sons, de forme iambique (une brève, une longue)."


Jean-Marc Jouve

 

 

Béatrice Berne

Prix de conservatoires et de concours internationaux de Clarinette et de musique de chambre (Guérande, Vierzon, Bayreuth, Dos Hermanas, Séville, Caltanisseta), parrainée par Michel Portal lors du concours National "Jeune virtuose", Béatrice Berne a reçu le soutien de l’AFAA et des bourses Lavoisier.
Elle a étudié auprès d'E. Pannetier, H. Cligniez, J-L. Bergerard, G. Deplus,
T. Vaysse, F. Sauzeau et J.-M. Bertelli.
Après l'obtention d’une licence de musicologie, elle a dirigé une école de musique et, depuis 1996, est professeur titulaire (C.A) de la classe de clarinette au Conservatoire National de Région de Clermont-Ferrand. Elle est membre de jury aux concours de Certificat d’Aptitude de professeurs et intervient souvent comme pédagogue, musicienne, dans des projets d’envergure. Comme soliste et interprète de musique de chambre, elle se produit avec de nombreux orchestres (Opéra de Lyon, Orchestre de chambre de Stuttgart, de Saint-Etienne, etc.), ensembles (Quatuor Danel, Quatuor Odyssée, etc.) et musiciens (Serge Collot, Jean Michel Bertelli, Laurent Martin, Wilhelm Latchoumia, etc.)
Elle est la fondatrice de l’ensemble Kaïrós, ensemble à géométrie variable au service de la création. Depuis 1996, invitée à participer aux productions de l’Opéra de Lyon sous la direction de chefs prestigieux (Kent Nagano, Emmanuel Krivine, Ivan Fisher, etc.), elle crée aussi plusieurs œuvres (Ivan Jevtic, Peter Eötvos, Joseph Reveyron, Richard Felciano, Pascal de Montaigne, etc.), réalise des concerts-spectacles avec Arcthéâtre, Danse actuelle, et des performances dans plusieurs festivals (Loire-Forez, Musiques Démesurées, Rencontres Contemporaines de Saint-Privat-d’Allier, Festival de Bourgogne du Sud des arts à la grange). Invitée à l’étranger, elle a effectué de nombreuses tournées (pays de l’Est, Turquie, Israël, Italie, Egypte, Allemagne, etc.). En 1991, elle eut l’honneur de donner un concert pour Jean Paul II à Castel Gondolfo.
Béatrice Berne défend la musique de tous les temps. Elle compose aussi des pièces originales et des musiques de spectacles : I Fioretti (2004, Dvd CLC), Chants Journaliers, Le Chat Botté et autres contes, D’Amour ; des musiques pour clarinette et accordéon, pour ensembles, etc.

Discographie : Fantaisies concertantes, clarinette/piano (2001 Arcmusique), American Music, clarinette/piano (mai 2003, Polymnie), Contes de Fées de R. Schumann (avril 2005, Polymnie), Musique Française, clarinette/piano avec Laurent Martin (octobre 2005, Ligia Digital) A tous vents, clarinette/accordéon avec Alain Bernard (2007 Arcmusique ), Chants Journaliers avec Martine Chifflot (2007 Arcmusique ).

 

Polymnie

 

This recording brings together three composers who have all written for the clarinet player Béatrice Berne from 2000 to 2007.
Daniel Meier has dedicated two works to him : Espace irisé for clarinet in la and bass clarinet and Throw Light On for solo clarinet and orchestra. Meier worked under the professor of Gilles Raynal and Jean-Marc Jouve at the Clermont-Ferrand conservatoire.
This collection of works constitutes a genuine work of interaction between performer and composition, public and composers, music and dance, music and poetry.
The disc is a homage to Daniel Meier, who has lauded the musical and receptive qualities of clarinet player Béatrice Berne.

 

Daniel Meier

Daniel Meier was born in Pau in 1934 and died in 2004.
He first attended the Ecole Normale de Musique de Paris where he studied organ with Suzanne Chaisemartin and was introduced to harmony, counterpoint and fugue by Andrée Vaurabourg. He was also taught composition by Henri Dutilleux and Maurice Ohana. He obtained his degrees in counterpoint and fugue, as well as the first prize in composition.
In 1968, he was appointed to the position of Director of musical activities in the Maison de la Culture in Bourges.
He conducted several oratorii and created a chamber music group composed of fifteen musicians which became “l’Ensemble vocal Da Camera”. The group led important activities in France and abroad by exploring a wide repertoire (from the Middle-Ages to our time). Three discs were released, including two originals, devoted to ancient European music. In 1982, the second disc was awarded the Grand Prix International de l’Académie du disque lyrique.
Daniel Meier left Bourges in 1975 in order to focus on composition and was invited to teach harmony, counterpoint, fugue and analysis at the CNR in Clermont-Ferrand. The Ministère de Affaires Culturelles, Radio France and various cultural events requested compostitions from him. Many of them were created during festivals in Avignon, Ville d’Avray, St-Germain–en Laye, Festival de Paris, Bordeaux, Orléans, Vienna (Austria), Peterborow (England), Ludwigsburg (Germany), and others. His main works attest to his status as an independant musician and as an opponent of academicism in its every manifestation.
Gilles Raynal

He attended the Regional Conservatory of Music in Clermont-Ferrand, where he obtained a gold medal in each of the following : Music Writing, Composing and Conducting.
In 1981, he moved to Paris to attend the École Normale and is awarded the first prize in Fugue Writing in Ginette Keller’s class. There, he also worked to master both composing (with Max Deutsch) and conducting (with Alexandre Myrat) for two years.
In 1984, he created the Orchestre Symphonique des Dômes, which he has been conducting in over 300 concerts to date, including more than thirty first performances.In 1986, Gilles Raynal worked with Franco Donatoni, at the Milan International Music Academy where he wrote and directed many contemporary classical compositions. From 1987 to 1992, he taught writing and composing at the Conservatory in Cournon d'Auvergne (France), while acting as Art Director of the Semaine d'Art Contemporain et des Ateliers Concerts, a musical ensemble devoted to research and creation.
The Orchestre d'Auvergne gave the first performance of many works by Gilles Raynal : in 1992,
PATIENCE DANS L'AZUR, concerto for cello and orchestra ; in 1994, A SACRIS , a composition dedicated to Gordan Nikolitch ; then in February 2004, at the Kennedy Center in Washington, COLLECTION POUR CORDES (directed by Arie van Beek). On the occasion its 25th anniversary, that same orchestra will offer the first performance of PASSE COMPOSE II, and METACRISTIN (a composition for strings, percussion and electronic devices).Gilles Raynal has also received many international prizes. The list of his works now includes more than sixty compositions (both chamber and symphonic music).
In 2007, he received the Mège prize from the Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts (Clermont-Ferrand) for his whole career.

Jean-Marc Jouve

J.M. Jouve was born in Clermont-Ferrand in 1950. With childhood influences of poetry and music,
Jean-Marc Jouve went on to study music at the Conservatoire de Clermont-Ferrand and at the Ecole Normale de Musique of Paris.

He would have the chance to meet and get to know: Daniel Meier, Alain Poirier, Betsy Jolas, Sofia Goubaïdoulina. The poetic parts of his compositions also take inspiration from serial thinking (from Boulez), and the internal exploration of sound. His compositions are almost always determined by notions of structure and energy.

Béatrice Berne

Béatrice Berne has won a number of Conservatory prizes and international competitions of clarinet and chamber music (Guérande, Vierzon, Bayreuth, Dos Hermanas, Séville, Caltanisseta).

Following a degree in Musicology, she directed a music school and, since 1996, she has been the head teacher of the clarinet class at the Conservatoire National de Région of Clermont-Ferrand.

She is member of the jury at the Certificat d’Aptitude de professeurs competition and regularly teaches and performs in a number of projects.

As a soloist and performer of chamber music, she produces with numerous orchestras (Lyon Opera, Stuttgart chamber orchestra, Saint-Etienne opera, etc.), ensembles (Danel Quartet, Odyssée Quartet, etc.) and musicians (Serge Collot, Jean Michel Bertelli, Laurent Martin, Wilhelm Latchoumia, etc.).

She is the founder of the Kaïrós ensemble, and since 1996, she has been invited to participate in the productions of the Lyon Opera under the direction of top-class conductors (Kent Nagano, Emmanuel Krivine, Ivan Fisher, etc.), she has also created several pieces (Ivan Jevtic, Peter Eötvos, Joseph Reveyron, Richard Felciano, Pascal de Montaigne, etc.) and performed at concert-shows with Arcthéâtre, Danse actuelle, and at many festivals. She is regularly invited to perform abroad and has been on numerous tours (Eastern countries, Turkey, Israel, Italy, Egypt, Germany, etc.) In 1991, she had the honour of giving a concert for Jean Paul II at Castel Gondolfo.

Béatrice Berne has defended music from all time periods. She has also composed original pieces and music for shows.

Discography : Fantaisies Concertantes, clarinette/piano (2001 Arcmusique), American Music, clarinette/piano (mai 2003, Polymnie), Contes de Fées de R. Schumann (avril 2005, Polymnie), Musique Française, clarinette/piano avec Laurent Martin (octobre 2005, Ligia Digital) A Tous Vents, clarinette/accordéon avec Alain Bernard (2007 Arcmusique), Chants Journaliers avec Martine Chifflot (2007 Arcmusique).

 

 

 



Polymnie

Polymnie


Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •