Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie  

Polymnie








 




Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
 


Dominique Preschez Mélodies et Concertos
Orchestre André Messager
Ensemble Vinteuil
Thierry Pélicant, direction • Elise Chauvin, soprano • Yannick Rogar, accordéon • Sébastien Llinares, guitare


POL 501 129

11
télécharger le bon de commande


 
 
Polymnie
PolymniePolymniePolymnie
 

Dominique Preschez

Concerto da Camera
Adagio

Adagio

Allegretto

Trois Mélodies
Il était une fois
Vocalise

Sur le nom de l’enfant

Court-Métrage
Larghetto

Allegretto 

 
 

 

 

Sur Dominique Preschez...

On est mardi. Je donne ma journée hebdomadaire de cours au Conservatoire International de Musique de Paris et profite de l'absence d'un élève pour travailler les préludes d'Henri Sauguet. Quelqu’un rentre dans ma salle :
Ah ! Magnifique ! L’école de Paris ! A la guitare en plus ! Vous préparez quelque chose ?
Je suis surpris ! La musique que je joue lui semble familière. C’est le professeur de composition qui travaille dans la salle d’à côté. Je l’entends souvent jouer de folles transcriptions d’œuvres symphoniques qu’il paraît improviser. Je commence à lui parler de mon projet discographique à venir. Il me répond :
Savez-vous que j’ai eu la chance d’étudier auprès d’Henri Sauguet ? Je l’ai rencontré par hasard sur une place en Grèce. Je l’ai reconnu et suis passé à côté de lui en sifflotant l’Air des Forains. Nous avons fait connaissance comme ça. J’ai intégré son cercle et rencontré beaucoup de gens grâce à lui. Les anecdotes se succèdent.
On y croise Jean Wiener, Francis Poulenc, Germaine Tailleferre, Noël Lee, Jean-Louis Florentz... J’écoute et savoure. Le monde que j’imagine et que je fantasme par le biais de la littérature spécialisée et des partitions met un pied dans ma salle au conservatoire. Depuis ce jour-là, avec Dominique Preschez, nous sommes amis. Sa musique ne peut se définir par un mélange d’influences. C’est une musique-monde. Musique méta-tonale où l’on fuit le dogme sans se l'interdire. On y reconnaît certains paysages, mais on les voit avec un éclairage et un point de vue auxquels on n’avait pas accès jusqu’alors. Son œuvre littéraire est marquée par la même hauteur de vue. Une musique lettrée, une prose musicale et la poésie à tous les étages.
Lorsqu’il évoque ses maîtres, Dominique parle d’accueil chaleureux, d’affinités électives. La cité permet les rencontres. Nos désirs finissent un jour ou l’autre par se projeter dans le réel. Parfois en douceur, parfois soudainement, brutalement :
Quand je suis arrivé à Paris en 1975, mon père m’avait loué un studio sans piano. Je me mets à la recherche d’un endroit pour travailler et un ami m’indique une splendide demeure à Saint-Germain -en-Laye, avec quelques pianos dont un piano forte sur lequel Mozart avait composé. Je vais dans cet endroit merveilleux, je commence à travailler sur un des pianos. Puis, j’entends frapper à la porte, un homme élégant entre dans la pièce, nous commençons à échanger quelques mots, et je réalise que j’ai devant moi Benjamin Britten !

Sébastien Llinares 


Concerto da Camera
Concerto pour guitare et voix
Le Concerto da Camera prend place dans les "Double" composés par Dominique Preschez pour deux solistes : Sébastien Llinares et Elise Chauvin, guitare et soprano qui lui ont inspiré ce duo concertant avec cinq solistes en quintette à cordes, et maître du ballet, le timbalier...
Le premier mouvement de l’Eveil des couleurs... Oiseaux, tour à tour, d’un pépiement en variations des premières heures du jour, dialoguent... joutent... s’interpellent... s’admonestent... se désirent... se plaisent à vivre ensemble, dans un jardin en Provence...
Le deuxième mouvement en invocation... de soi à soi-même et en l’Esprit... par l’art du contrepoint au plus près... serré... entre l’homme à la guitare et la voix de la soprano, engendre une confession des sens... des sentiments, alors... entre chaque soliste des cordes, au rythme soutenu des battements du cœur que timbrent les timbales, comme une basse-contre vivante...
Le troisième mouvement à l’emporte-pièce à travers la ville, la Cité dans "Le Désir et la poursuite du Tout s’appelle l’Amour" que signe Platon dans Le Banquet... ainsi virevolte... tournoie... voltige... se longe et se frôle la cohorte des anges, d’âge en âge de la vie...

Trois Mélodies
Les trois mélodies comme un thrène d’amour pour soprano et guitare...
I) Il était une fois... dicté par le même, et l’autre... l’écrivain au compositeur dans son livre Le dernier Quatuor publié chez Seghers, au sortir du coma... conte un chant d’amour qui s’est enfui de la vie, par amnésie... jusqu’à la renaissance du corps et de l’esprit...
II) Improvisation sans mots... ou Vocalise en improvisation d’une voix aimante... Ô dolor... Ô afliçao... à la mémoire d’Alberto Albornoz, dit "Tupac" l’argentin...
III) Sur le nom de l’enfant... poème de Dominique Preschez, extrait du livre L’Enfant nu publié chez Seghers, trace le dessin du cri dans l’espace libre... vacant... de l’invocation, toujours...


Court-Métrage
Concertino pour accordéon et orchestre
Premier mouvement : Larghetto... à l'image d'un film en noir et blanc court-métrage laissant défiler en ruban quelques sentiments géographiques, intimement liés à la ville du Havre : brume et brouillard sur les quais... docks parcourus et visités par le compositeur... cafés et brasseries à la Francis Carco... pianos-bars... hangars, et cargos affrétés, comme autant d'atmosphères qui opèrent par couches successives, jusqu'à l'éclaircissement.
Deuxième mouvement : Allegretto... qui illustre, avec jubilation, l'avènement des couleurs à la Raoul Dufy sur le boulevard Maritime et ses plages... toute la lumière estivale aux Régates, jusqu'au Cap de La Hève...
Esthétique populaire comme une chanson, en écho à l'orgue, aux danses chaloupées... transes sud- américaines au bandonéon d'amour s'entremêlent dans cette oeuvre composée en 2014, créée en l'Abbatiale de Montivilliers, à l'Oratoire du Louvre, puis salle Elie de Brignac de Deauville, lieu de l'enregistrement.

Thierry Pelicant est né en 1957 à Sainte-Adresse. Très vite après des études de droit, il se consacre à la direction d’orchestre suite à sa rencontre avec Jean-Claude Hartmann, directeur de la musique de l’Opéra Comique. Directeur musical de la ville de Montivilliers, près du Havre, Thierry Pélicant devient en 1981 le trente-troisième chef du "Concert", Orchestre Philharmonique du Département de l’Oise, fondé avant 1750 à Beauvais. Passionné par la musique française, il a recréé une symphonie perdue de Gossec et des pièces lyriques oubliées de Boïeldieu, Méhul et Philidor. Il a retrouvé et reconstitué la Messe solennelle de Louis-Victor-Adrien Boïeldieu, fils du "Grand Boïeldieu". Il a également dirigé à Paris et au Festival Massenet de Saint-Etienne la création mondiale de la Suite parnassienne de Jules Massenet. Compositeur, il a écrit principalement des pièces concertantes, des symphonies, un opéra-bouffe. Quelques pièces de musique de chambre sont aussi à son catalogue. Thierry Pélicant est aussi écrivain et son premier roman Carnets de Walter Crane a été édité en 2005 aux éditions Tirage(s) limité(s).


Né à Sainte-Adresse, en Normandie, Dominique Preschez est compositeur, organiste, et écrivain. Premier Prix Pierre-Jean Jouve. Chevalier de l’ordre des Arts et Lettres, il enseigne la composition, et l’improvisation, au Conservatoire International de Musique de Paris.
Son catalogue de compositeur compte trois symphonies pour orchestre, trois concertos (pour piano, pour harpe, pour trompette). Des œuvres lyriques : Shakespeare’s Sonnets, Tupac in memoriam, et Trois Fables en Une (Fables de Jean de La Fontaine). Plusieurs œuvres ont été créées par solistes et amis : Jean- Yves Fouqueray, Thierry Pélicant, Joachim Leroux, Nicolas Brochot, Catherine Estourelle, Caroline Casadesus, le Quatuor Via Nova, Noël Lee, Raphaël Drouin,
Annette Chapellière, Thierry Caens, Jason Meyer, Samika Honda, Sylvain Durantel, Thierry Barbé, Bertile Fournier, l’Ensemble Monsolo, Diastema, Yannaël Quenel, David Enhco, Françoise Levéchin- Gangloff, Danielle Laval, Sébastien Llinares, Elise Chauvin...
Les Petits Chanteurs de Saint-Marc-de-Fourvières, les comédiens Jean Piat, Jean-Claude Dreyfus, Guillaume Gallienne et Harold David : Passion à Visage d’homme, Quatuor Nomade : Le Naufrage du Deutschland...Lunapark... Lily Concerto (à la mémoire de Lily Laskine) Deauville Symphonie, Hommage à Witold Gombrowitz, C.I.E.LS, Lignes de fuite, deux comédies musicales : Ali Baba et Trois Contes de Charles Perrault dédiés à la jeunesse.
Trois œuvres à caractère sacré répondent à son engagement de musicien en église : Ave Maria (pour seize solistes a cappella), La Messe des Paroisses, dite de Saint-Augustin, I.N.V.I.O.L.A.T.A.

Outre une discographie importante, paraît au printemps 2009 le double DVD Beklemnt (label "musique & mouvement") de son premier récital au Grand Orgue de Saint Eustache (Vème Symphonie de L.V Beethoven/ Vivaldi&Bach/ W.A Mozart et Improvisations, ainsi que clips et entretiens...) doté d'un 5 Diapason, puis Escales & Paysages pour Orchestre, piano principal et récitant de Dominique Preschez et Thierry Pélicant (création en 2011, Salle Gaveau) par l'Orchestre André Messager, le pianiste Raphaël Drouin, récitant Dominique Preschez : direction Thierry Pélicant. Album double C.D paru chez Polymnie. .
En 2012 paraît aussi chez Polymnie No Man's Land musique de chambre par l'Ensemble Monsolo et Laurent Molines, au piano. En 2016, dans La Cuisine à l’alto - concert et spectacle gastronomicomusical - associant seize compositeurs d’aujourd’hui, (Polymnie), l’altiste Sylvain Durantel, le pianiste Emmanuel Christien, et le récitant François Castang ont enregistré Fondants à la Viennoise de Dominique Preschez.


L'Orchestre André Messager
Attachés en Normandie, à la Ville de Montivilliers qui a vu naître leur orchestre, au sein de l'extraordinaire abbaye, les musiciens de l'Orchestre André Messager ont pour vocation de rendre le répertoire symphonique accessible au plus grand nombre et de servir la musique classique tout autant que le spectacle vivant. De sorte que les musiciens ont contribué à la renaissance d'ouvrages oubliés... de Philidor à Massenet... et interprété avec bonheur, Saint- Saëns, Offenbach, Poulenc, et nombre de créations contemporaines, illustrant les esthétiques d'aujourd'hui. A travers leurs interprétations, l'orchestre et son directeur musical, Thierry Pélicant, entendent faire partager la sensualité du "son français", son mâtiné de timbres clairs, coloré d'instruments à vent, comme enveloppé par la suavité de cordes.


Yannick Rogar est native du Havre, où elle apprend à l'âge de neuf ans, l'accordéon, et la flûte traversière. Poursuivant ses études au Havre, puis à Paris, où elle obtient le Diplôme de l'Ecole Supérieure d'Accordéon de Paris. Dotée du DEM d'accordéon au CNR d'Aubervilliers-La Courneuve, dans la classe de Frédéric Guérouet, Yannick Rogar suit des cours d'écriture à la Schola Cantorum, et au CNR de St-Maur-des-Fossés. Titulaire du Diplôme d'Etat, elle enseigne au CRD de Caux Vallée de Seine, tout en s'adonnant avec engagement à l'exercice de la musicothérapie, en se produisant dans les hôpitaux : " Musique au chevet ". Passionnée de musique russe, de musique traditionnelle, et par le tango argentin, elle joue en diverses formations.


L'Ensemble Vinteuil
"Les Concerts Vinteuil", regroupe depuis de nombreuses années des musiciens de la plus haute qualité pour animer des concerts largement approuvés par le public aubois.
Pour ce projet l'Ensemble Vinteuil a réuni :
Marie Charvet, violoniste, professeur au CNSM de Lyon lauréate du Concours international de Florence "Vittorio Gui".
Anne-Lise Durantel, violoniste, membre de l'OSA, du Paris Mozart Orchestra et régulièrement invitée à l'orchestre de l'Opéra Bastille.
Cédric Lebonnois, altiste, alto solo de l'Ensemble Matheus et de l'Orchestre de Douai.
Julien Lazignac, violoncelliste de l'Ensemble Monsolo et violoncelle solo de l'orchestre de l'Opéra de Limoges Premier Prix au concours de San Sebastian.
Elisabeth Koch, contrebassiste, Prix du Conservatoire de Paris. Actuellement au Conservatoire Supérieur d'Amsterdam.
Jean-Marc Mandelli, timbalier de l'OSA, professeur au conservatoire de Troyes et directeur de l'orchestre d'harmonie de Bar-sur-Aube.


Nos vifs remerciements à Nicole Galtier d'Ensemble et Création dont le soutien sans faille permet la production de ce disque comme la tenue de concerts.


Elise Chauvin, soprane, entre en 2006 à l’École Normale de Musique de Paris où elle obtient un Diplôme Supérieur d’Exécution.
Très vite elle est engagée comme soliste dans de nombreuses productions et va tour à tour interpréter les rôles de Noémie dans le Cendrillon de Massenet, de Pauline dans La Vie Parisienne d’Offenbach, de Despina de Susanna dans Les Noces de Figaro etc.
Attirée par le répertoire contemporain, elle chante des œuvres de Karlheinz Stockhausen, de Michael Levinas, de Philippe Hurel... Elle travaille avec l’ensemble 2E2M, ainsi qu'avec l’Orchestre Philarmonique de Bruxelles et participe à de nombreuses créations comme d’Espèces d’Espaces de Philippe Hurel au Théâtre de la Renaissance, ou Il giardino di Sara de Salvatore
Sciarrino avec l’ensemble 2E2M à la Villa Medicis.
En 2011 elle intègre le Nouveau Studio de l’Opéra de Lyon ce qui lui permet de chanter le rôle de Sophie dans Werther de Massenet à l’Opéra de Lyon ou de la Pastourelle dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel à l'Opéra de Lyon. Depuis, Elise Chauvin démarre en parallèle une carrière de comédienne qui l'amène à jouer à Lyon, Montreuil, Albi...

Guitariste singulier, Sébastien Llinares s’inscrit dans la lignée de l’école espagnole grâce à l’enseignement de Rafael Andia suivi à l’École Normale Supérieure de Musique de Paris où il reçoit le Diplôme Supérieur de Concertiste. Son répertoire large lui permet de donner des concerts brassant diverses esthétiques, de la musique ancienne à la création en passant par le jazz. Passionné par la voix et le chant, il collabore avec les chanteuses Sarah Laulan, Omo Bello, Elise Chauvin, Orianne Moretti. Il se produit aussi en concert avec la violoncelliste Maitane Sebastian ou en
compagnie du guitariste Nicolas Lestoquoy avec qui il a créé le Duo Mélisande. Il a enregistré un duo avec le guitariste de jazz Noel Akchoté et a développé un projet où la guitare côtoie l’électronique, où l’improvisation se mêle à la composition. En 2015, Sébastien a créé avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse, sous la direction de Gilles Colliard, le Concerto pour le Grand large qu’Éric Pénicaud lui a dédicacé. Enfin, il collabore régulièrement avec la revue spécialisée Guitare Classique. Sébastien est professeur au Conservatoire Erik Satie (Paris 7e). Il tient également une classe au Conservatoire International de Musique de Paris (17e).

Polymnie

 

Guitar and voice Concerto
The concerto da camera is part of the "Doubles" composed by Dominique Preschez for two soloists : Sébastien Llinares and Elise Chauvin. A guitar player and a soprano respectively, both artists were a source of inspiration for this concertante work including five soloists in a string quartet and a percussionist.
The first movement conjures up the image of a colourful landscape coming to life. Birds are singing back to each other, they are playfully argueing and calling out for each other. They play a seduction game and are enjoying life together in a garden in Provence.
In the second movement, a counterpoint between voice and guitar appears and gives way to a confession in which senses and feelings are involved.
The third movement gives the impression of twirling round movements as if angels’ wings were brushing against one another : it is as if life was unfolding through its different ages.

Three Melodies
A love Threnody for soprano and guitar.
Il était une fois (Once upon a time) tells us about a love song that runs away from life out of amnesia... until body and spirit come to life again.
Improvisation sans mots (Wordless Improvisation) : an improvised singing exercice by a loving voice. O dolor...O afliçao...this piece is dedicated to the memory of Alberto Albornoz whose nickname was "The Argentinian Tupac".
Sur le nom de l’enfant (On the child’s name) : a poem by Dominique Preschez published in the book L’Enfant nu (The naked Child) sketches a scream in the free space of invocation.


Concertino for Accordion and Orchestra
Court-Métrage
The first movement is a Larghetto. As in a black and white film, Court-Métrage dramatizes geographical feelings closely connected to the city of Le Havre. We can feel the mist and the fog gathering on the quays. The docks were visited by the composer but also coffee-shops and pubs as well as warehouses and cargo boats. Different atmospheres create succesive layers until it finally brightens up.
The second movement is an Allegretto that illustrates colours appearing on the boulevard Maritime and its beaches. The summer light at the Regatta is spreading till the Cap de La Hève.
It brings to popular aesthetics just like a song. South American trances played on the love bandoneon are getting together in this piece which was composed in 2014.

Dominique Preschez was born in Sainte-Adresse in Normandy. He is a composer, an organist and a writer. He was awarded the First Prize Pierre-Jean Jouve and was named a Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.
He teaches music composition and improvisation at the Conservatoire National de Musique in Paris. His portfolio as a composer includes three symphonies for orchestra and three concertos : piano, harp and trumpet. It also includes lyrical works : Shakespeare’s Sonnets, Tupac in memoriam and Trois Fables en Une (Fables by Jean de la Fontaine). Furthermore, three pieces of sacred music reflect his commitment as a church musician : Ave Maria (composed for sixteen soloists singing a cappella), La Messe des Paroisses also known as Saint Augustine’s Mass and I.N.V.I.O.L.A.T.A.
Besides his extensive discography, a double DVD was released in the spring of 2009 ("musique & mouvement" label) : Beklemnt. It shows the first recital he gave on Saint Eustache’s Great Organ (Fifth Symphony by Beethoven, Vivaldi and Bach, W.A Mozart, improvisations as well as video clips and interviews).
Then came Escales et Paysages for orchestra, main piano and a narrator. This piece was written by Dominique Preschez and Thierry Pélicant. Its first performance was given in 2011 in Salle Gaveau by l’Orchestre André Messager with pianist Raphaël Drouin and Dominique Preschez as the narrator. The double album was released on Polymnie.
In 2012 No Man’s Land was released on Polymnie too. This piece of chamber music was interpreted by l’Ensemble Monsolo and pianist Laurent Molines.
In 2016, La Cuisine à l’alto that brought together sixteen contemporary composers was released on Polymnie. The three performers were violist Sylvain Durantel, pianist Emmanuel Christien and narrator François Castang. They recorded Fondants à la Viennoise by Dominique Preschez.

L’Orchestre André Messager
Based in Normandy, its musicians’ goal is to make the symphony accessible to the greatest possible number. Its members are commited to promoting classical music as much as the performing arts. They contributed to reviving forgotten works by Philidor, Massenet, Saint-Saëns, Offenbach. They also enjoy interpreting contemporary pieces that are in keeping with today’s aesthetics.
Through their performances, the orchestra and its musical director Thierry Pélicant intend to share the sensual quality of "the French sound". It is a sound of clear sonorities, embellished by wind instruments, and cradled by the smoothness of string.

Thierry Pélicant was born in 1957 in Sainte-Adresse. He pursued law studies but very quickly chose to focus on orchestra conduction. In 1981 he became the thirty-third conductor of "le Concert", the Philharmonic Orchestra from département of Oise that was founded before 1750 in Beauvais. He is a French music lover and recreated a lost symphony by Gossec and forgotten pieces by Boïeldieu, Méhul and Philidor. He found and reconstituted La Messe solennelle by Louis-Victor-Adrien Boïeldieu, son of "the Great Boïeldieu". He also conducted the world premiere of Massenet’s Suite parnassienne in Paris and at the Festival Massenet in Saint-Etienne. As a composer, he mainly wrote concertante works as well as symphonies and an opera buffa. His catalogue of works includes pieces of chamber music too.
Thierry Pélicant is also a writer and his first novel Carnets de Walter Crane was published in 2005 by Tirage(s) limité(s).

Yannick Rogar was born in Le Havre where she started learning the accordion and the transverse flute at the age of nine. She pursued her musical studies in Le Havre and then in Paris where she was awarded " le Diplôme de l’Ecole Supérieure d’Accordéon de Paris".
 She holds a state diploma and teaches at the CRD in Caux Vallée de Seine. She also promotes music therapy by giving performances in hospitals. Furthermore, she is fond of Russian music, traditional music, Argentine tango and is a member of various musical groups.

L’Ensemble Vinteuil
"Les Concerts Vinteuil" bring together the finest musicians who play in concerts widely appreciated in the département of Aube for many years.
On this project, l’Ensemble Vinteuil brought together the following musicians :
Marie Charvet, a violonist and a teacher at the CNSM of Lyon. She was the first-prize winner of Florence international competition "Vittorio Gui".
Anne-Lise Durantel, a violonist, a member of the OSA and a guest musician at the Opéra Bastille. Cédric Lebonnois, a violist and principal viola in the Ensemble Matheus and in the Orchestre de Douai.
Julien Lazignac, a cellist in the Ensemble Monsolo and first-prize winner in San Sebastian competition.
Elisabeth Koch, a bass player. She was awarded a prize by the Paris Conservatoire. She is currently working at the Higher Music Conservatory of Amsterdam.
Jean-Marc Mandelli, a timpanist in the OSA, a teacher at the Music Conservatory in Troyes and a music director of the Harmony Orchestra in Bar-sur-Aube.


Elise Chauvin, a soprano, was admitted to the Ecole Normale Supérieure de Musique in Paris where she was awarded a "Diplôme Supérieur d’Exécution ".
She was very quiclky taken on as a soloist by many productions and interpreted the following characters among many others : Noémie in Massenet’s Cenderella, Pauline in Offenbach’s La Vie Parisienne, Despina Susanna in The Marriage of Figaro.
She is also fond of the contemporary repertoire and sings works by Karlheinz Stockhausen, Michael Levinas and Philippe Hurel.
She works with musical ensemble "2E2M" and with Brussels Philharmonic Orchestra. She also took part in many world premieres such as Espèces d’Espaces by Philippe Hurel at the Théâtre de la Renaissance in Paris or Il giardano di Sara by Salvatore Sciarrino with ensemble "2E2M" at the Villa Medici in Rome.
In 2011 she became part of the New Opera Studio in Lyon, which allowed her to perform the roles of Sophie in Massenet’s Werther and la Pastourelle in Ravel’s L’Enfant et les Sortilèges.
Since then Elise Chauvin developed in parallel a career as an actress which led her to play in Lyon, Montreuil and Albi.

Sébastien Llinares is a unique guitarist who follows in the footsteps of the Spanish School musicians thanks to Rafael Andia’s teaching. He attended L’Ecole Normale Supérieure de Musique in Paris where he received "le Diplôme Supérieur de Concertiste". His broad repertoire ranges from early music to jazz and also includes current musical works. He is passionnate about voice and singing and works with singers Sarah Laulan, Omo Bello, Elise Chauvin and Orianne Moretti. He also performs in concerts with cellist Maitane Sebastian or guitarist Nicolas Lestoquoy with whom he created Le Duo Mélisande. He recorded duo with jazz guitarist Noel Akchoté.
In 2015, Sébastien and the Toulouse Chamber Orchestra gave the first performance of Concerto pour le Grand Large under Gilles Colliard’s direction. Composer Eric Pénicaud dedicated this musical piece to Sébastien.
Furthermore, Sébastien works on a regular basis for specialized magazine Guitare Classique.
He is a teacher at the Erik Satie Music Conservatory in Paris and also holds a class in the International Music Conservatory in Paris.

Translation : Elise Garcin

 



Polymnie

Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •