Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie
 
Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
 


Maurice Ravel • Voyage imaginaire...
Corinne Sertilanges, soprano
Daniel Benzakoun, piano


POL 160 432

11
télécharger le bon de commande



 
 
Polymnie

PolymniePolymniePolymnie

 

Maurice Ravel
Trois Chansons Madécasses
Schéhérazade*
Vocalise en forme de Habanera
Tripatos
Chansons grecques
Deux Mélodies hébraïques
Chanson écossaise
Quatre Chants populaires

*premier enregistrement en version soprano/piano


en écoute : Chansons grecques : Tout gai !

 

   
         
   

 

Maurice Ravel est né à Ciboure, le 7 mars 1875. Peu de temps après, la famille s’établit à Paris. En 1889, à quatorze ans, il fut admis au conservatoire en piano, puis, en 1897, dans la classe de composition de Gabriel Fauré, qui décela en lui “une nature musicale très éprise de nouveauté, avec une sincérité désarmante”.
En 1898, il commença Schéhérazade, sur un livret inspiré des Mille et une nuits. De cet opéra, rapidement abandonné, reste l'“ouverture de féerie pour orchestre”, dont quelques éléments donnèrent naissance, en 1903, à la seconde Schéhérazade, qui remporta cette fois un vif succès : trois poèmes pour chant et orchestre sur des textes de Tristan Klingsor, ami du compositeur. Schéhérazade fut créée le 17 mai 1904, à Paris, par la soprano Jane Hatto - à qui est dédicacé le premier mouvement - et l’Orchestre de la Société nationale, sous la baguette d’Alfred Cortot. Le second mouvement est dédié à Mme René de Saint-Marceaux, et le troisième à Mme Sigismond Bardac, très liée à Debussy, dont elle allait devenir la femme.
Les Mélodies populaires grecques furent composées entre 1904 et 1906, sur des textes traditionnels traduits par Michel Dimitri Calvocoressi.
De 1905 à 1908, Ravel composa une part importante de son œuvre : Sonatine, Miroirs, Histoires Naturelles, Rapsodie Espagnole, L'heure espagnole, Gaspard de la nuit, Ma mère l'Oye, et en 1907, Vocalise-étude, en forme de habanera, pour voix grave et piano, commandée par A.-L. Hettich.
La Chanson écossaise et Tripatos virent le jour en 1909 ; les Chants populaires, d’origine folklorique, un an plus tard.
Les Deux mélodies hébraïques furent composées en 1914, alors que la réputation de Ravel avait franchi les frontières françaises.
La guerre mit un terme provisoire à cette intense production. Démobilisé en 1916, Ravel dédia le Tombeau de Couperin à ses amis morts au combat.
En 1925, il afficha son anticolonialisme, avec les Chansons madécasses (“madécasse” signifiant malgache), pour soprano (ou baryton), flûte, violoncelle et piano, sur des textes d’Evariste-Désiré Parny de Forges. Dédicacées “en très respectueux hommage” à Mrs Elisabeth Sprague-Coolidge, elles furent créées le 8 mai 1926, à l’Académie américaine de Rome.
Malade, Ravel mourut à Paris le 28 décembre 1937.

 

Corinne Sertillanges

C'est dès l'âge de quatre ans que Corinne Sertillanges commence la musique par l'apprentissage de la flûte à bec (conservatoire de Montesson) puis poursuit ses études au C.N.R. de Tours qui l'amèneront à son diplôme de pianiste. A 19 ans elle découvre l'opéra et entre au conservatoire d'Orléans dans la classe de J. Bonnardot. Elle abordera dès 1991 des rôles de premier plan : Donna Elvira, Dorabella, Madame Butterfly. Elle se fait remarquer lors de plusieurs concours : Prix Mozart au concours U.F.A.M. à Honfleur,finaliste du concours international de Marmande, demi finaliste du concours du Belvédère de Vienne. En 1994 elle entre directement en cycle de perfectionnement au C.N.S.M. de Paris (classe de Robert Dumé) et tient d'autres rôles : Fata Morgana (L'Amour des trois oranges), Iseult du "Vin herbé" de Franck Martin (Amphithéâtre Bastille), La Voix humaine. En janvier 2000, Niksa Bareza (chef d'orchestre de la Scala de Milan lui confie le rôle de Manon Lescaut pour quinze représentations au National Reise Opéra de Hollande. Le récital occupe une place importante dans sa carrière avec des partenaires tels que: Emmanuel Strosser, Jean Claude Pennetier, l'Orchestre Poitou-Charentes, l'Orchestre National Français, l'Orchestre de la ville d'Orléans dirigé par Jean Marc Cochereau avec qui elle travaille régulièrement .

 

Daniel Benzakoun commence ses études musicales au Conservatoire d'Orléans et obtient la médaille "Claude Debussy" du Ministère de la Culture en 1981. Il poursuit ses études de piano à l'Académie de Jérusalem auprès d'Alexander Tamir où il se voit décerner en 1983 un "Bachelor of Arts" et en 1986 un "Artist Diploma" en soliste et en duo avec sa femme Laurence. Le duo sera par la suite lauréat de plusieurs Concours Internationaux ( 1989-1991). Titulaire du C.A de piano depuis 1989, il enseigne à l'Ecole Nationale de Musique d'Orléans depuis 1991. Il anime depuis 2002, un stage de piano quatre mains au conservatoire d'Orléans, "Duos de pianos en scène". Daniel Benzakoun se produit en soliste (Festival du piano à Orléans, récitals à Jérusalem, Tel-Aviv), interprète le 3°concerto de Beethoven, le 2° de Brahms, le 3° de Bartok ou encore le 2° de Rachmaninov, et en duo de pianos (tournées nationales et internationales depuis 1985, participation à divers festivals, enregistrements de disques...) . En musique de chambre, il a pour partenaires le violon solo de l'orchestre de Jérusalem, Brigitte Sulem, (violon solo de l'orchestre de Monaco), effectue des tournées avec quatuor à cordes, donne des concerts en sonate (avec le flûtiste Avner Biron, flûte solo de l'orchestre de chambre d'Isra‘l, le clarinettiste François Gillardot, le saxophoniste Frédéric Juranville, la violoncelliste Raphaèle Sémezis ) et de nombreux récitals avec la soprano Corinne Sertillanges. Discographie: "L'oeuvre de Brahms pour deux pianos", 1994 "Musique Russe pour piano à quatre mains", 1999 (dist. Harmonia Mundi) "RAVEL- oeuvres originales et transcriptions pour deux pianos", 2001 (Intégral-Classic) "POULENC-oeuvre pour deux pianos", mars 2003 Intégral-classic. Recommandé par Répertoire et Classica.
site : http://www.duobenzakoun.com

 

 

 

Polymnie

en écoute : Chansons grecques : Tout gai !

Polymnie

Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •