Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie
 
Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
 


Par les tendres soirs de lune Mélodies françaises
Mario Hacquard, baryton Claude Collet, piano

POL 160 650

11
télécharger le bon de commande



 
 
Polymnie

PolymniePolymniePolymnie

 

Valentin Neuville
Proses des mortes (Eugène Vial)
Les Oiseaux
Les Parfums
Comme l'eau
Les Mains
Le Cartel
Mandolines
Le Cimetière

Germaine Tailleferre

Romance du prisonnier (Denise Centore)
Chant chinois (Anonyme)
L'Adieu du cavalier (Apollinaire)
Chasse à l'enfant (Prévert)

Paris sentimental
(Marthe Lacloche)
Roman aux Batignolles
Péniche à Billancourt
Sortie d'école sur la Butte
Solitaire des Acacias
Neige sur le parc Monceau

Pancarte pour une porte d'entrée (Robert Pinget)
Les Chapeaux
Désinvolture
L'Oiseau des îles
Cours
L'Émeraude
Sainte nitouche
Partage
L'Insecte
Hirondelles
Le Serpent
Pancarte pour une porte d'entrée

Henri Tomasi
Chants laotiens (Louis Laloy et Joseph Trillat)
En Forêt
Le Rendez-vous
Les Haleurs du Mékong
Les Filles
Le Joueur de Khène


en écoute : Neuville, Le Cimetière


   
         
   

Il y a vingt-cinq ans, en 1983, disparaissait une grande figure de la musique, Germaine Tailleferre, la "Dame des Six". Mario Hacquard, à ses obsèques, chanta le Requiem de Fauré, une des musiques qu'elle préférait. Des liens très forts unissaient Mario à Germaine ; à la fin de sa vie elle lui avait dédié quelques œuvres et ils prenaient un immense plaisir à les interpréter ensemble.
Ce disque rend hommage à Germaine Tailleferre avec des mélodies pour la plupart jamais enregistrées auparavant.

Encadrant cette « renaissance », des pièces rares de Valentin Neuville, compositeur né dans les Flandres françaises, qui fit toute sa carrière comme organiste à Lyon et Les Chants laotiens du Méditerranéen Henri Tomasi, Grand Prix de Rome, chef d'orchestre et humaniste, apportent un éclairage nécessaire à ce genre musical typique de la musique française du siècle dernier.

 

 

Vivre, c'est s'obstiner à achever un souvenir.
René Char

VALENTIN NEUVILLE
(Rexpoëde 1863 - Lyon 1941)

Né dans les Flandres françaises d'un père facteur d'orgues, il fait ses études musicales en Belgique ; prix d'excellence d'orgue, de contrepoint et d'orchestration au conservatoire de Bruxelles il fait aussitôt carrière d'organiste.
Titulaire à Lyon (églises Saint-Nizier puis Saint-François-de-Sales), il est également professeur d'orgue au conservatoire ; il aura pour élève Edouard Commette.
Il laisse une oeuvre abondante : de très nombreuses pièces d'orgue (dont Vitrail créé par Marcel Dupré), des symphonies, des oratorios (Notre-Dame de Fourvière), de la musique de chambre (sa Sonate pour violon et piano a été enregistrée par Franck Della Valle et Claude Collet), une curieuse pièce pour théâtre d'ombres (Le Trèfle à quatre feuilles). Ses opéras (Tiphaine, Les Willis, Madeleine, L'Enfant, L'Aveugle) sont joués entre 1899 et 1909 en Belgique, en Allemagne, en Suède avec succès. Paradoxalement, la critique en France, particulièrement à Lyon, est très dure et il tombera dans l'oubli.
Ses soixante mélodies pour chant et piano sont à découvrir. Les Proses des mortes, sur un texte d'Eugène Vial (figure incontournable du Guignol lyonnais et conservateur du Musée Gadagne), sont un authentique chef-d’œuvre. Il y laisse s'épancher une sensibilité extrême, du lyrisme romantique à l'impressionnisme le plus contenu ; le langage, simple d'apparence, recèle bien des richesses d'harmonie et de contrepoint.

GERMAINE TAILLEFERRE
(Saint-Maur 1892 - Paris 1983)

Titulaire des plus hautes récompenses du conservatoire de Paris, fidèlement liée à ses camarades Darius Milhaud et Arthur Honegger, elle est appelée par Erik Satie et Jean Cocteau à faire partie (avec Poulenc, Auric et Durey) du "Groupe des Six".
Amie de Stravinsky, Diaghilev, Ravel, Chaplin, Modigliani, Picasso, collaboratrice des plus grands écrivains de son temps, notamment de Claudel, Valéry (Cantate du Narcisse), Ionesco, Soupault, Tardieu (Concerto des vaines paroles)... Germaine Tailleferre a, par sa musique optimiste, séduit les plus illustres interprètes : Ricardo Vinès, Marguerite Long, Arthur Rubinstein, Jacques Thibaud, Alfred Cortot, Lily Laskine, Nicanor Zabaleta... et des chefs aussi prestigieux que Pierre Monteux, Thomas Beecham, Léopold Stokowski, Serge Koussevitzky.
Elle laisse, après une longue vie, une centaine d'oeuvres : piano, musique de chambre, musique symphonique, concertos, ballets (Le Marchand d'oiseaux), opérettes et opéras (La Petite Sirène, Le Maître), musiques de films, mélodies.
Mario Hacquard a eu la chance de la côtoyer, elle lui a dédié quelques œuvres.

HENRI TOMASI
(Marseille 1901 - Paris 1971)

Il étudie au conservatoire de Paris la direction d'orchestre (avec Vincent d'Indy) et la composition; il est Premier Grand Prix de Rome.
Il devient directeur musical à Radio-Colonial puis chef d'orchestre à l'opéra de Monte-Carlo.
Il a composé de nombreux ballets, des poèmes symphoniques, des concertos (surtout pour instruments à vent), des opéras qui sont encore au répertoire des théâtres (Miguel Mañara d'après Milosz, L'Atlantide d'après Pierre Benoît, Le Silence de la mer d'après Vercors, L'Elixir du R. P. Gaucher d'après Daudet, Ulysse d'après Giono).
Il est viscéralement engagé dans les luttes de libération des peuples (Symphonie du Tiers-Monde d'après Aimé Césaire et Chant pour le Viêt-Nam sur un texte de Sartre) et révolté par la barbarie nazie comme par l'invention de la bombe atomique (Éloge de la folie d'après Erasme).
Ses nombreuses mélodies montrent son attachement aux musiques méditerranéennes (provençale, corse ou berbère), australes (Noa Noa, sur les poèmes de Gauguin) et extrême-orientales (Chansons de geishas, Chants laotiens qui dégagent une moite sensualité comme dans un roman de Marguerite Duras).

 

Twenty-five years ago, in 1983, a great musical personality, Germaine Tailleferre, "la Dame des Six", passed away.
During her funeral, Mario Hacquard sang Fauré's Requiem, one of her favourite scores. Mario and Germaine had a very deep relationship; towards the end of her life she dedicated a few of her works to him, and they greatly enjoyed playing them together.
This CD pays tribute to Germaine Tailleferre with mostly never previously recorded songs.
The first part of the recital consists of rare songs by Valentin Neuville, a composer who was born in French Flanders and who worked as an organist in Lyons.
In the last part we can hear Laotian Songs, written by Mediterranean-born Henri Tomasi, Grand Prix de Rome, a conductor and a musician deeply committed to world peace.

The whole program brings the art of "Melodie", so typical of French music in the 20th century under a much-needed light.

 

 

 

Polymnie

en écoute : Neuville, Le Cimetière

Polymnie

Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •