Polymnie
           
Polymnie   Polymnie   Polymnie  
  Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie  
Polymnie
 
Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie Polymnie


Polymnie
Polymnie Polymnie Polymnie
 


Dominique Preschez No Man's Land
Laurent Molines, piano
Ensemble Monsolo  Samika Honda, Sylvain Favre, violons Sylvain Durantel, Cédric Lebonnois, altos Marlène Rivière, violoncelle Etienne Durantel, contrebasse



POL 580 591

11
télécharger le bon de commande


 
 
Polymnie
PolymniePolymniePolymnie
 

Dominique Preschez
No Man's Land

C.I.E.L.S.
C.I.E.L.S. I
C.I.E.L.S. II
C.I.E.L.S. III

Lignes de Fuite

Sonate de Neige
Allegro
Allant et priant
Presto

D'un Mouvement d'Archets...

Concerto'Minutes

 
 

 

 

C.I.E.L.S.
Oeuvre commandée par Le Forum International de Musique de Normandie.
Création le 6 décembre 2008 (CID de Deauville) et le 21 janvier 2009 (Salle Cortot, à Paris) par l'Ensemble Monsolo.

Trois mouvements pour Quintette à cordes, d'après trois peintures :

C.I.E.L.S. I... Le Soir : Nuage sur le Mont Rigi, vu de Zoug, de William Turner (1775-1851)... ciel mauve bleu vers le soir...la nuée nuageuse prend peu à peu en robe rose... une ligne de crête... à l'allure d'un processionnal des monts sous le nuage que chaque archet dispense... retient... contient, puis répand, reprend et colore à son tour...

C.I.E.L.S. II... La Plage de Bénerville, marée basse, de Eugène Boudin (1824-1898)... petites taches d'impressions rouge, bleu, noire ou brique & blanches pointes, cependant que le ciel "à la Boudin" laisse floconner, parfois en petit lait caillé, la densité de La Manche... chaque archet est tour à tour, personnage, ombrelle, pêcheur sur le sable, ou éparpillement blanc cotonneux, ou bleu "bleu"... impressionniste...

C.I.E.L.S. III... La Nuit, de Caspar David Friedrich (1774-1840)... ciels tourmentés bleu noir... un auvent de fumée éclaire le lit de la mer couleur lie de vin, où l'esquif procède à l'allure des archets qui nous content l'histoire d'un bateau seul dans la nuit, au cœur qui bat... bat... bat... bat...

Lignes de Fuite

Pour Violon & Alto, le duo dédié à la violoniste Samika Honda & à l'altiste Sylvain Durantel a été créé au CNSM de Paris, lors des épreuves du concours de musique de chambre, dont les deux interprètes ont obtenu le Premier Prix. Depuis lors, tant en France, lors des tournées des Monsolo, qu'au Japon durant l'été 2011, ce duo n'a pas cessé de voyager... Ligaments qui lient, relient ou délient, sous l'écorce de cet arbre de vie que j'ai ressenti en composant. L'œuvre ainsi conduite l'un par l'autre, l'un avec l'autre dispense un vitalisme propre au lieu même de son expression, de son interprétation, selon un sentiment géographique auquel il fait corps. Dans la chambre d'hôtel, à Saint Trojan sur l'île d'Oléron, face à l'Atlantique, j'écarquillai les yeux en une fin d'année de décembre... à mesure que mélismes, chant et contrechant de la mer se sont mués en coups d'archets sur le sable blond ou bleu : un peu de lumière, au jour, un peu de couleur foncée d'un reste de la Lune. Voilà le souvenir de cette écriture-là au Jour de l'An.

Sonate de Neige
en hommage à Nicole Galtier, reconnaissant...

En trois mouvements : Allegro, Allant et priant, Presto pour le Violoncelle et le Piano, cette sonate composée d'octobre 2010 à janvier 2011 à Evian, tout d'abord, dans un chalet sur les hauteurs entre le village de Saint Paul, et la petite station de Bernex, pour le premier mouvement, accompagne les jeux visuels à travers la baie vitrée de la chambre, de chevaux enivrés de neige gambadant en sursaut... des vaches aux colliers tintinnabulant de leurs clochettes... et des nuées de corbeaux. Le second mouvement floconne comme neige sur la mer, aussitôt absorbée, au bord d'une plage normande, où l'instant s'écoute dans le silence tamponné d'ouate, cependant que des enfants courent, vont et viennent sur le sable blanc. Le compositeur s'invente un nouveau court-métrage à travers les carreaux étoilés de gel du studio, à suivre les dialogues en rebonds des enfants, de couples se donnant la main et d'autres à s'enlacer de bonheur. Le troisième mouvement se veut l'écho des pas de randonneur dans les sentiers empruntés, selon les pas remis dans les pas foulant l'épaisseur de la neige, s'enfouissant dans les congères ou les butées rocailleuses dissimulées sous la couche foulée aux pieds. Allures et rythmes procèdent de façon obstinée d'empreinte en empreinte, ou livrés à l'improvisation de nouveaux sentiers. Sonate de neige au cœur battant de cette joie de la découverte.

D'un Mouvement d'Archets...
sur le nom de j-e-a-n-p-i-e-r-r-e-s-a-b-o-u-r-e-t

Ce troisième Quatuor à Cordes de Dominique Preschez a été composé à la mémoire du violoniste
Jean-Pierre Sabouret (1944-2007), second Violon du Quatuor Via Nova, ses compagnons du Quatuor l'ayant créé, le 7 octobre 2009, au Temple des Billettes, à Paris. Sur les lettres du prénom et du nom du violoniste, accidentellement disparu -qui a enregistré, en 2006, le Quatuor Nomade de Dominique Preschez ("Soleils Noirs" chez Ames/Harmonia Mundi)-, le compositeur a voulu exprimer en un long mouvement d'un seul chant, la rencontre des émotions contraires qui gravent, peu à peu, des rhizomes (courbes), des linéaments (transversaux), des racines (ancrages), des sédiments (poreux), des alluvions (minérales) comme un retour à la Mer... se muant à renaître en "manière noire" -Eau Forte musicale. Le violoniste Jean-Pierre Sabouret n'a jamais laissé de transmettre le Bien, par les valeurs de son interprétation, de son enseignement. Humaniste, virtuose, découvreur : "Vivant."

Concerto'Minutes

Commande de la Ville d'Epinal en 2011 et de son Conservatoire Gautier-d'Epinal, pour Orchestre à Cordes, constitué des élèves de l'orchestre symphonique, sous la direction de Jean-Paul
Clavel, avec pour soliste Sylvain Durantel, cette œuvre pédagogique à caractère ludique -par l'emprunt même de quelques motifs issus du grand répertoire, détournés, transmués au gré des jeux divertissants d'un dialogue effréné, entre les jeunes musiciens et le virtuose-, invite à la traversée fugitive d'esthétiques diverses que le compositeur aime à s'approprier. Clichés romantiques, effets impressionnistes, ponctuations jazziques, fugue sur "le Carillon de Wesminster", cadence "à la Paganini" pour l'Alto traités de manière tonale, polytonale, atonale, en blues ou par modes orientaux, filent et tissent de la sorte, plusieurs séquences d'un seul tenant enjôleur, passionné.


Beauté, émotion en toute musique vivante, accompagnent l'action de Ensemble & Création, depuis sa naissance en 2007, attaché à promouvoir l'œuvre du compositeur Dominique Preschez, et de ses amis interprètes.
Aussi, No Man's Land est l'aboutissement d'un travail en commun avec l'Ensemble Monsolo, constitué de sept jeunes virtuoses que nous accompagnons, en concerts et en créations, depuis 2009.
Reconnaissance à leur égard, ainsi que pour la réalisation enthousiasmante de ce nouvel album de Dominique Preschez, chez Polymnie, par Gérard Durantel.
Nicole Galtier, www.ensembleetcreation.com

Polymnie

 

Né en 1954, à Sainte-Adresse en Normandie, Dominique Preschez, organiste, compositeur, et écrivain, a poursuivi ses études musicales à la Schola Cantorum, dont il est lauréat. Il a reçu l'enseignement de Jean Langlais, Jacques Chailley, Germaine Tailleferre et Yvonne Desportes, puis a travaillé l’orchestration et la composition avec Henri Sauguet. Sa rencontre avec Jean-Louis Florentz, en 1978, le révèle à de nouvelles esthétiques. Premier Prix Pierre-Jean Jouve, en littérature. Il est Chevalier de l'ordre des Arts et Lettres.
Son catalogue de compositeur compte trois symphonies pour orchestre, trois concertos - pour piano - pour harpe - pour trompette - et l’orchestre. Des œuvres lyriques : Shakespeare’s Sonnets, Tupac in memoriam, et Trois Fables en Une (Fables de Jean de La Fontaine.) Plusieurs œuvres ont été créées par les solistes et amis : Caroline Casadesus, Jean-Pierre Cadignan, Isabelle Panel, Catherine Estourelle, l'Ensemble Boieldieu et Thierry Pélicant, le Nouvel Orchestre de Chambre de Rouen et Joachim Leroux, les Chœurs de Rouen Haute-Normandie, l'Ensemble Vocal Maurice Duruflé, Jean-Yves Fouqueray et Annette Chapellière, le Quatuor Via Nova, le Quintette Monsolo, Raphaël Drouin, Noël Lee, Vincent Bénard, Thierry Caens, Jason Meyer, Bertile Fournier, Diastema, Les Petits Chanteurs de Saint Marc de Fourvières, Yannaël Quenel, les comédiens Jean Piat, Jean-Claude Dreyfus, Harold David et Guillaume Gallienne… Passion à Visage d’homme… Quatuor Nomade… Le Naufrage du Deutschland… Lunapark… Santa Maria... Lily Concerto (à la mémoire de Lily Laskine)… Deauville Symphonie… Hommage à Witold Gombrowitz… C.I.E.LS… Lignes de fuite… Deux comédies musicales : Ali Baba et Trois Contes de Charles Perrault dédiés à la jeunesse. Quatre œuvres à caractère sacré répondent à son engagement de musicien en église : Ave Maria (pour seize solistes a cappella) créé par le Coro da Camera de Lisboa… La Messe des Paroisses, dite de Saint-Augustin... MARIE... I.N.V.I.O.L.A.T.A.
Outre une discographie importante, en des domaines variés, paraît en 2009 le double DVD Beklemnt (label Musique & mouvement distribué par DJP) du récital au Grand Orgue de Saint Eustache (Vème Symphonie de L.V. Beethoven / Vivaldi & Bach / W.A. Mozart & Improvisations, ainsi que clips et entretiens…), récompensé par un 5 DIAPASON.
Escales & Paysages pour Orchestre, piano principal et récitant de Dominique Preschez et Thierry Pélicant (création mars 2011 Salle Gaveau / mai 2011 Abbatiale de Montivilliers) par l'Orchestre André Messager, le Pianiste Raphaël Drouin, récitant Dominique Preschez, sous la direction de Thierry Pélicant. Album double CD chez Polymnie. www.escales-et-paysages.com
L’autre aspect méconnu de cet artiste atypique tient de l’œuvre littéraire qu’il a publiée chez Seghers, Robert Laffont, Complexe, et Fata Morgana : Poésie, roman, essai et théâtre, depuis 1979... Un roman autobiographique, ainsi qu'un nouveau livre de fragments et d'aphorismes. En 1992, privé de ses facultés, à la suite d’une rupture d’anévrisme, il renaît à l’apprentissage des langages. En 1995, de nouveau titulaire du grand orgue de Saint Augustin, à Deauville, il est l’invité de plusieurs festivals d’orgue, en tant qu’interprète et improvisateur, en France et à l’étranger, tout en se consacrant à l’écriture et à la composition qu’il enseigne au Conservatoire International de Musique, à Paris.
Les œuvres de No Man's Land de Dominique Preschez, enregistrées par l'Ensemble Monsolo (score et parties instrumentales) sont disponibles chez Ensemble & Création.
Laurent Molines a débuté ses études musicales au CNR de Bordeaux. Après l’obtention de sa médaille d’or, il se perfectionne auprès de Bernard Ringeissen au CNR de Rueil-Malmaison et reçoit le Premier Grand Prix de la ville. La même année, il est admis au CNSM de Lyon dans la classe de P. Pontier et obtient en 2000 son DNESM. Durant deux années consécutives, il étudie au Mozarteum de Salzbourg et suit les cours de grands maîtres tels que D. Bashkirov ou H. Kammerling. Lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux, il intègre ensuite le CNSM de Paris, profitant ainsi des cours de Marie-Françoise Bucquet. En 2002, il obtient son Certificat d’Aptitude de Professeur de Piano. Il partage son temps entre l’enseignement et les concerts en France et à l’étranger. Il se produit régulièrement en tant que chambriste (membre fondateur du trio Vivace) mais également en récital, en soliste et en duo avec la violoncelliste Marlène Rivière (photo). En 2007, il est nommé professeur de piano au Conservatoire de Toulouse.

L’Ensemble Monsolo a débuté sa carrière en 2005, alors que ses membres étaient encore étudiants au CNSM de Paris. Formé par Jens McManama, Jean Mouillère, Valentin Erben, le Maggini Quartet, ou encore les membres du Quatuor Ysaÿe, Monsolo a bénéficié, au sein du programme ProQuartet, des conseils de Walter Levine et Paul Katz. En France, Italie, Angleterre, aux États-Unis et au Japon, l’Ensemble Monsolo a le plaisir de partager l’affiche avec notamment les violoncellistes Agnès Vesterman et Alain Meunier, le saxophoniste Julien Petit ou les pianistes Daria Hovora, Kotaro Fukuma et François-Joël Thiollier. C’est en compagnie de ce dernier que Monsolo a enregistré chez Polymnie deux Quintettes de Georges Onslow.
Monsolo a reçu le Prix d’interprétation du concours international de musique de chambre d’Illzach 2007, le 1er prix du Forum Musical de Normandie 2007 et le 1er prix du Torneo Internazionale di Musica de Vérone 2008. Monsolo a été l'invité sur France Musique du Cabaret Classique de Jean-François Zygel, ainsi que Dans la Cour des grands de Gaëlle le Gallic. Aujourd’hui, Monsolo est devenu un ensemble à géométrie variable, réunissant sur scène de deux à huit musiciens. La collaboration avec les compositeurs d’aujourd’hui est un axe important de l’activité de Monsolo, dédicataire d’œuvres de Dominique Preschez, Pierre Agut, Alain Weber, Maxime Tortelier, et Jacques Boisgallais. L’Ensemble Monsolo est soutenu par la Spedidam, et par le programme Déclic de Cultures France - Ministère de la Culture.

Artiste cosmopolite, Samika Honda est née au Japon, a grandi en Angleterre et, depuis 2000, vit à Paris. Après avoir commencé le violon à Manchester, Samika étudie avec Gérard Poulet et Olivier Charlier au CNSMDP de Paris où elle obtient brillamment les Premiers Prix de Violon, Quatuor à cordes, Musique de Chambre, ainsi qu’un
Master 2. Samika Honda est lauréate de nombreux concours internationaux. Elle se produit dans de nombreux festivals, et joue également en soliste avec the English Chamber Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Yamagata, l’Orchestre Philharmonique de Niderschleisische, dans des salles prestigieuses, comme la Grande Salle du Musikverein à Vienne. Samika Honda a enregistré son premier disque solo, chez le label Polymnie, les Six Sonates pour violon seul Op. 27 d’Eugène Ysaÿe (2010). Cet enregistrement été nommé disque du mois dans le numéro de Janvier 2011 de The Strad Magazine. Elle a gravé en 2012 Pour Ysaÿe, en sonate avec Emmanuel Christien. Depuis 2008, Samika Honda joue un magnifique violon de Pietro Giacomo Rogeri de 1721.

Sylvain Favre débute la musique au Conservatoire d’Annecy par le piano, puis le violon. À quinze ans, il intègre le CNR de Paris dans la classe de Jean Lenert où il obtient un Premier Prix de Violon et poursuit ses études au CNSM de Paris dans la classe d’Amy Flammer, validées par un Master de violon en 2010. Parallèlement à ses études de violon, il acquiert une grande expérience du quatuor à cordes au sein de différents ensembles (Quatuor Debruhm, Ensemble Monsolo) et se perfectionne auprès de professeurs renommés (Quatuors Prazak, Debussy, Ysaÿe, Danel, Walter Levine, Hatto Beyerlé...). Il est membre du Quatuor van Kuijk depuis sa formation en juin 2011.

Sylvain Durantel étudie l’alto avec Françoise Gnéri, puis Bruno Pasquier, au CNSM de Paris, où il obtient un 1er Prix avant d'effectuer un cycle de Perfectionnement. Il obtient également au CNSM des 1ers Prix de quatuor à cordes et de musique de chambre. Dédiée à la musique de chambre, sa carrière l’amène à se produire à l'auditorium Olivier Messiaen de la Maison de la Radio, aux Folles Journées de Nantes, Festival de Prades, Tokyo Bunkakaikan, Tokyo Casals Hall, ainsi qu'au sein des principaux orchestres français, tels l'Orchestre de Paris, l'Orchestre de l'Opéra National de Paris, l'ONDIF. Alto solo des Ensembles Cordes 21, Niguna et Cepheus, il a pour partenaires de musique de chambre Kotaro Fukuma, Sonia Wieder-Atherton, Vincent Lucas, Romain Leleu, Agnès Versterman.

Cédric Lebonnois a étudié l’alto avec Janine Linale au CNR de Caen. Il entre à la Guildhall School of Music de Londres sur les recommandations de Philip Dukes, dans la classe de Mark Knight. Il est accueilli aussi au Banff Center for the Art (Canada) dans la classe de Karen Tutle, et à l’Académie Internationale de Verbier (Suisse), où il étudie avec Gérard Caussé et Paul Neubauer. Cédric Lebonnois est lauréat des Fondations Fastout, Lavoisier (France), Wolfson (Angleterre). À son retour d’Angleterre, Cédric Lebonnois suit les conseils de Mme Ana Bela Chaves. Il participe alors aux concerts de l’Orchestre de Paris, en tant que musicien supplémentaire, et se produit lors de nombreuses tournées : en Espagne, en Allemagne, au Japon. En 2007, Cédric Lebonnois intégre l’ensemble Matheus, avec lequel il se produit sur les grandes scènes d’Europe et d’Amérique. Cédric Lebonnois est par ailleurs l’auteur d’un recueil de poèmes, Sur la rive d’un miroir, publié aux éditions Cahiers du Cotentin, et de Cherbourg Atlantique, spectacle mis en scène par Anne Barlind.

Après de brillantes études au CNSM de Paris dans la classe de Roland Pidoux et Xavier Phillips, Marlène Rivière se perfectionne auprès de Lluis Claret, Miklos Pérényi et les membres des Quatuors Alban Berg et Artémis. Très curieuse des diverses facettes que lui offre la vie de violoncelliste, elle en explore tous les aspects en partageant son temps en France et à l'étranger dans différents projets : concerts en soliste, en musique de chambre dans des formations variées, et enseignement (elle est titulaire du Certificat d'Aptitude à l'enseignement du violoncelle et de la musique de chambre). Violoncelle solo de l'orchestre Lamoureux, elle est également invitée régulièrement à jouer au sein de prestigieuses formations symphoniques tels l'Orchestre National de France, l'Orchestre de l'Opéra National de Paris ou l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

 

Etienne Durantel débute la contrebasse en 2002 avec Nicolas Marty à l'ENM de Troyes. Il poursuit sa formation au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de Philippe Noharet où il obtient en 2008 son Prix de Perfectionnement. La même année il intègre la classe de Jean-Paul Celea au CNSM de Paris et décroche deux ans plus tard son Prix. Il poursuit ses études en cycle supérieur de musique de chambre au CNSMDP avec Philippe Bernold et Emmanuelle Bertrand, ainsi qu'au sein de l'académie de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Il a pu bénéficier des conseils de Hatto Bayerle, Catalin Rotaru, Nicolas Charron et Mathieu Petit. Etienne Durantel a déjà donné plusieurs concerts au sein du London Symphony Orchestra, l'Ensemble TM+, l'Ensemble Carpe-diem, l'Orchestre Promethée, l'Ensemble Calliope et ainsi que dans de nombreux groupes de musique de chambre. Il est actuellement contrebassiste au sein de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

 

Polymnie

 

 

C.I.E.L.S
A piece of work commissioned by the Forum International de Musique de Normandie. It was created on the 6th of December 2008 (CID in Deauville) and the 21st of January 2009 (the Salle Cortot in Paris) by the Monsolo Quintet.
Three movements for a string Quintet, from three paintings :
C.I.E.L.S. I… Evening : A cloud on Mount Rigi, seen from Zoug, by William Turner (1775-1851)… the sky is mauve and blue towards the evening… little by little the clouds wearing a pink dress follow a crest line pacing like a processional over the mountains under the cloud which is in turn colored by each bow…
C.I.E.L.S. II… La Plage de Bénerville, marée basse (The beach at Bénerville at low tide) by Eugène Boudin (1824-1898)... Tiny spots printed red, blue, black, or redbrick and white dots while the sky – “Boudin style” allows the thickness of the Channel to be covered with flakes… each bow is in turn a character, a parasol, or a fisherman on the sand…
C.I.E.L.S. III… Night, by Caspar David Friedrich (1774-1840) with blue and black tormented skies… a canopy of smoke lightens the bed of the wine-colored sea, where the frail boat sways at its pace with the bows which tell us about the story of a boat all alone in the night, with its heart beating… beating… eternally.

Lignes de Fuite (Vanishing Lines)
This duet, for Violin and Alto, is dedicated to the violinist Samika Honda and to the altist Sylvain Durantel. It was created at the CNSMP during the oral exams of the chamber music competition, both performers having obtained the First Prize. Since then, both artists have kept travelling both in France during the Monsolo tours and in Japan during the summer of 2011. In the room of the hotel, at Saint Trojan in the Oléron island facing the Atlantic, I kept my eyes wide open at the very end of December… the singing and counterpoint of the sea changed into the flicks of the bows on the golden or blue sand : a faint light, daylight, a little dark color left by the Moon. This, indeed, is the memory of this very writing at New Year’s Day.

Sonate de Neige (Snow Sonata) A tribute to Nicole Galtier.
Set in three movements : Allegro, Allant et priant (Live, silently praying), Presto, for the Cello and the Piano, that sonata was composed between October 2010 and January 2011 in Evian, in a chalet situated on the hills of the small ski resort in Bernex. The first movement accompanies the visual games seen through the large picture window in the bedroom, with horses drunk with snow, with cows and hordes of ravens. The second movement drops flakes like snow on the sea, is immediately absorbed, silent on the side of a beach in Normandy. The third movement likes to think of itself as the echo of the footsteps of a hiker, these steps burying into the snowdrifts or the stony buttresses. A snow sonata whose heart is thumping with this very joy of the discovery.
D'un Mouvement d'Archets... (Something about the way Bows move…)
with the name of j-e-an-p-i-e-r-r-e-s-a-b-o-u-r-e-t
This third String Quatuor by Dominique Preschez was written in memory of the violinist Jean-Pierre Sabouret (1944-2007), the second Violinist of the Via Nova Quartet, his faithful Quatuor companions having created it on the seventh of October 2009, at the Temple “Les Billettes” in Paris. Over the letters of the first name and surname of the violinist who died accidentally and who recorded in 2006 the Quatuor Nomade (Nomadic Quatuor) by Dominique Preschez (Soleils Noirs / Ames / Harmonia Mundi), the composer did want to express - in a long movement of a unique song - the encounter of contrary emotions which, little by little, shape a musical etching. Jean-Pierre Sabouret, the violinist, never ceased to convey a sense of Kindness thanks to the value of his interpretation and his own teaching.

Concerto'Minutes
This piece of work was commissioned by the City of Epinal in 2011 and by its Conservatoire Gautier-d’Epinal for a String Orchestra. The latter is made up of the students of the orchestra conducted by Jean-Paul Clavel with Sylvain Durantel as soloist. This educational piece of work has a recreational dimension, having borrowed some motifs taken from the general repertory (repertoire), such motifs being modified thanks to the opportunity of a dialogue between the young musicians and the virtuoso. Romantic clichés, impressionistic effects, jazzy punctuations, a “fugue” on the Westminster chimes, a cadence “Paganini style” for the Alto. They all weave several sequences, all in one piece and with passion.

translation : Georges Charaix

Beauty, emotion in any alive music, accompany the action of Ensemble & Création, since its birth in 2007, attached to promote the work of the composer Dominique Preschez, and his friends musicians. So, No Man's Land his the result of common work with the Monsolo Ensemble, constitued by seven young virtuosos, whom we accompany, in concerts and in creations, since 2009.
Gratitude towards them, as well as Gérard Durantel, manager of Polymnie, for the amazing realization of this Dominique Preschez's new album.
Nicole Galtier, www.ensembleetcreation.com
Born in Le Havre, Dominique Preschez, composer and writer has played many of the historical organs across Europe, recently completing a magnificent Tour de France des Orgues culminating in brilliant press reviews of his performance in the church of Saint-Eustache in Paris. He has composed several orchestral symphonies, concertos for soloist, quartets, pieces for chamber music, musicals, film scores, children's concerts as well as Parish Masses and an Ave Maria. He has written melodies and songs for Caroline Casadesus, Anna Prucnal, Jean-Marie le Hec..

"Dominique Preschez gives us work of amazing depth in which he seems to give himself totally, placing his work within the essential ones of the contemporary repertoire"
Didier Lockwood (commenting on Passion à Visage d'Homme for string orchestra, and soprano)...

"Your music si so alive that it seems to come directly from you - that's what makes it so captivating" Jean Guillou

"Which sould we prefer ? The beautiful blue musical notes that the composer handles with such grace in the 5th Arpeggio of the Allegro of the Naufrage du Deutschland or the splendid first phrase of "Faut-il, se demande l'homme ?". Without any doubt, Preschez seems born for and from his art. Are we dealing with a musician unaware of his gift ?"
Jacques Amblard from Le Monde de la Musique

"A symphony can be dedicated to a city, we know this from the Oxford Symphony by Haydn or the Leningrad Symphony by Chostakovitch... From now on we will have to add the Deauville Symphony for organ, soprano and orchestra dy Dominique Preschez." Aden from Le Monde

Laurent Molines graduated as a pianist from the Conservatory of Bordeaux with honors and after that went to the Regional Conservatory of Rueil-Malmaison where he took courses with Bernard Ringeissen. The same year he was accepted as a student of the National Conservatory of Lyon, where he obtained a First Prize in 2000.
He studied at the Mozarteum in Salzburg for two years and as a student of the CNSM of Paris he obtained his professor diploma in 2002 with Marie-Françoise Bucquet. He performs regularly as a soloist and with ensembles in France and abroad. Today, he works with the Trio Vivace and teaches the piano at the Toulouse Conservatory.

The Ensemble Monsolo began life in 2005 as a string quintet with double bass, while its members were still studying at the Paris Conservatory (CNSM). Monsolo has had the opportunity to study under eminent musicians such as Jens McManama, Jean Mouillère, Michel Strauss, Alain Meunier, Claire Désert, the Maggini Quartet, and recently has been receiving advice from the Ysäye Quartet, as well as within the ProQuartet program with Walter Levine and Paul Katz. The Ensemble Monsolo has performed naturally in France, but also in Spain, Italy, England, the United Sates and in Japan, having the great honour to play with renowned musicians such as Alain Meunier, Agnès Vesterman (cellists), Julien Petit (saxophonist), and Daria Hovora, Delphine Bardin, Daria Fadeeva and François-Joël Thiollier (pianists). It is with François-Joël Thiollier that Monsolo recorded for the Polymnie label two quintets by Georges Onslow, released in 2009, that was awarded the 5 Diapasons and high critics. Monsolo has also collaborated in the recording of Bach Concertos for two pianos with Hervé and Désiré N’Kaoua. Monsolo also recorded the original soundtrack of Safy Nebbou’s movie Mark of an Angel (2008). Monsolo received the interpretation prize at the International Chamber Music Competition in Illzach 2007 (France), as well as the First Prize at the Forum Musical de Normandie 2007 (France), and the First Prize of the Torneo Internazionale di Musica 2008 in Verona (Italy). Following these awards, Monsolo was selected for the Declic programme of Culturesfrance and Radio France. Monsolo’s performances for Radio France include the Cabaret Classique with Jean-François Zygel, and Dans la Cour des grands with Gaëlle le Gallic. Now, Monsolo has become an ensemble with a varied combination of instruments, grouping from two to ten musicians on stage. Collaboration with composers of the present day is an important part of Monsolo’s activity. Composers such as Pierre Agut, Alain Weber, Maxime Tortelier, Jacques Boisgallais and Dominique Preschez have dedicated their works to Monsolo.

The truly cosmopolitan Samika Honda was born in Kochi, Japan, grew up in England, and since 2000 has lived in Paris. She studied with Gérard Poulet and Olivier Charlier at the Paris Conservatory (CNSM) where she gained diplomas in Violin, String Quartet, Chamber Music, as well as the Master 2 degree in Violin. Prize winner at national and international competitions in violin and chamber music, she founded the Ise Quartet and the Ensemble Monsolo (ex-Quintet Monsolo). Samika Honda has performed in many festivals such as the Casals Festival in Prades, the Easter festival of Deauville, les Amis de Mozart, and the Musicales of Baous (France). She has played as soloist with the English Chamber Orchestra, the Symphony Orchestra of Yamagata, the Lower Silsesia Philharmonic Orchestra, and in prestigious halls including the Grand Hall of the Musikverein in Vienna. Her 2010 recording of Ysaye's Six Sonatas for solo violin under the Polymnie label was nominated as the disc of the month in the January 2011 The Strad Magazine. Samika Honda has recorded her second album Pour Ysaye with Emmanuel Christien, releasing in september 2012 under the label Polymnie. Since 2008, Samika Honda has played on a magnificent violin by Pietro Giacomo Rogeri (1721).

Sylvain Favre studied the piano and violin at the Regional Conservatory of Annecy, France. Later on, he carried on his musical training in Paris with Jean Lenert and obtained First Prize with honors. He then became a student of the National Conservatory of Paris (CNSM), took lessons with Amy Flammer and graduated in 2010. Parallel to his main violin activity he performs as a guest musician with many other chamber music ensembles such as the Debruhm Quartet and Monsolo Ensemble and takes artistic advises from famous teachers, among which members from the Prazak, Debussy,Ysaÿe quartets, but Walter Levine, Hatto Beyerlé a.o. as well. In June 2011 he joined the van Kuijk quartet.

Sylvain Durantel began his viola studies under Françoise Gnéri and later Bruno Pasquier at the CNSM in Paris, where he would win a First Prize with jury honours, before advancing his skills on a “cycle de perfectionnement” course. A chamber music fan, he obtained a First Prize for the string quartet and the chamber music at the CNSM. He plays at the orchestras of Opéra de Paris, ONDIF, Capitole de Toulouse, and the Pays de la Loire. A solo viola player at Ensemble Cordes 21, he is also member of the Ensemble Cepheus, and Ensemble Niguna. Sylvain Durantel has performed at a number of festivals both at home and abroad, such as the Olivier Messiaen auditorium at the Maison de la Radio, the Folles Journées de Nantes, Festival de Prades, Tokyo Bunkakaikan, Tokyo Casals Hall, and Baruch Auditorium at New York. His partners are Kotaro Fukuma, Sonia Wieder-Atherton, Vincent Lucas, Romain Leleu and Agnès Vesterman.
Cédric Lebonnois studied the viola with Janine Linale at the Conservatoire National de Région of Caen. He was recommanded by Philip Dukes to entered the Guildhall School of Music, London, at the age of 16, where he studied with Mark Knight. He followed performance programs at the Banff Center for the Arts, Verbie International Academy, and received musical advices from Karen Tuttle, Paul Neubauer and Gérard Caussé. He was awarded scholarship funds by the Fastout Fundation, Lavoisier Fundation and Wolfson Fundation. Back in France, Cédric Lebonnois received the musical advices from Mrs Ana Bela Chaves. He strarted a collaboration with the Orchestra of Paris as additional player. In 2007, he joined the Matheus Ensemble, and started a close collaboration with Jean-Christophe Spinosi, playing all over Europe and North America (Carnegie Hall, New York, Salzbourg, Vienna, St Petersburg, Munich, Rome, Madrid, Paris…). In 2011, he founds the Joseph Hel string trio. Cédric Lebonnois is teaching the viola at the Conservatoire of Malakoff. He is also writing poetry (Sur la rive d’un miroir, published at the Cahier du Cotentin).

Marlène Rivière studied at the prestigious Conservatoire National Supérieur de Musique in Paris with Roland Pidoux and Xavier Philips as her teachers. She graduated with distinction and perfected her talent with prominent musicians such as Lluis Claret, Miklos Pérényi, members of the Alban Berg quartet and of the Artémis quartet.
Marlène Rivière is a keen observer of the many facets of cello playing which she experiments with continuously both in France and internationally through various projects: she often performs as a soloist and as a member of various chamber music groups. Marlène Rivière also teaches cello and chamber music, having successfully completed the Teaching Certificate for cello and chamber music. She plays in the Lamoureux orchestra as the principal cello and also plays regularly in renowned symphonic orchestras such as the Orchestre national de France, the orchestra of the Opéra National de Paris, and the Orchestre Philharmonique de Radio France.

Etienne Durantel began his musical pedigree by playing cello at the Conservatory of Troyes, France with Gerard Jost. In 2002, Nicolas Marty convinced him to switch from cello to double bass and two years later he went to finish his musical training at the Regional Conservatory of Rueil-Malmaison where he took lessons from Philippe Noharet. He graduated with honors in 2008. The same year he became a student of the prestigious National Conservatory of Paris (CNSM) from which he graduated in 2010 in Jean-Paul Celea’s class both in double bass and chamber music with Philippe Bernold and Emmanuelle Bertrand. Etienne Durantel had the privilege to perform with the LSO, the TM+ and Carpe Diem Ensembles, the Prometheus Orchestra and many other orchestras and chamber music groups and formations. Since 2011 he is a regular member of the Orchestre Philharmonique de Radio France.

 

Polymnie

Polymnie

Accueil | Catalogue | Interprètes | Instruments | Compositeurs | CDpac | Stages | Contact | Liens
www.polymnie.net Site officiel du Label Polymnie • © CDpac • Tous droits réservés •